mar
13
2013

La viticulture biodynamique, ça vous parle ? Petit cours accéléré pour comprendre d’où ça vient et comment ça marche.

Si, en tant que consommateurs, on commence à être à peu près tous familiarisés avec le concept du « bio », on l’est nettement moins avec celui de Biodynamie, terme qui évoque des méthodes scientifico-loufoques pour qui n’en a que vaguement entendu parler.

La Biodynamie, c’est la même chose que le bio ? Alors non, pas exactement… C’est quoi la différence ? C’est quelque chose en rapport avec la lune, non ? Oui, c’est l’un des concepts de base de la Biodynamie, mais tout cela reste un peu obscur. Pour éclairer vos lanternes et vous aider à comprendre ce qui se cache derrière ce terme un peu compliqué, je vous propose un petit cours accéléré sur le sujet, étayé par les visions de deux familles de vignerons passés maitres dans l’art de la Biodynamie !

 

Biodynamie

 

La Biodynamie, quesaco ?

La Biodynamie est une méthode d’agriculture. C’est une réponse au constat fait par tous les agriculteurs sur le fait que la terre vieillit, s’appauvrit et se dégénère. Il existe différentes réponses au manque de ressources assimilables par les plantes dans la terre. La Biodynamie est la plus radicale des trois : l’agriculture classique prône l’utilisation de plus en plus d’engrais minéraux, l’agriculture biologique prône l’utilisation d’engrais organiques biologiques, enfin, l’agriculture Biodynamique propose de régénérer les forces de vie dans la terre afin qu’elle s’enrichissent par elles-mêmes.

Elle est basée sur l’idée que le domaine agricole est un organisme vivant, au même titre que notre corps. Plutôt que de l’appauvrir en l’exploitant démesurément, elle prône le fait qu’il faut le rendre le plus autonome possible pour qu’il se diversifie au maximum par lui-même en ayant besoin du minimum d’ajouts extérieurs.  Pour ce faire, elle prône l’utilisation de préparations : l’une est à base de quartz en poudre, l’autre de bouse de vache et la dernière un mélange « d’humus »  de plantes et de bouse de vache censé activer l’influence des planètes de notre système solaire sur la plante et sur le sol… L’objectif ? Donner tous les moyens à la terre pour que le processus de vie dans le sol soit optimal et le développement des parasites limité.

 

Qui est à l’origine de cette méthode ?

L’agriculture Biodynamique a été créée par Rudolf Steiner, ingénieur polytechnicien, philosophe, agitateur pour les uns, prophète pour les autres, qui donne en 1924 une série de conférences à une centaine d’agriculteurs sur la méthode biodynamique.

A l’époque, la chimie agricole en est à ces débuts. Les agriculteurs travaillent plus ou moins en bio, sans toutefois le savoir car le terme agriculture bio n’existe pas encore. L’exploitation intensive n’apparaitra qu’après la seconde guerre mondiale mais déjà, une poignée d’agriculteurs constate que la terre s’appauvrit. Ils ne souhaitent pas utiliser les méthodes dites modernes d’agriculture, qui rompent totalement avec la tradition agricole, et sollicitent donc Steiner pour trouver un remède à ce constat et lutter contre les maladies récurrentes des plantes et des animaux. Il présente sa méthode biodynamique qui prône l’utilisation de préparations naturelles telles que la poudre de quartz, des infusions de tisanes et… le suivi du mouvement des planètes !

Si son auditoire est enthousiaste, la méthode est complexe et nécessitera de nombreuses expériences avant de pouvoir être mise en pratique dans les faits… C’est la naissance de l’agriculture biodynamique. Bien plus tard, une autre méthode reprendra certains de ses enseignements, notamment concernant l’arrêt des produits chimiques : le bio !

 

C’est quoi la différence entre agriculture biologique et agriculture biodynamique ?

Si les deux méthodes ont une base commune, à savoir le respect de la nature et du vivant et l’interdiction d’utiliser des substances de synthèses et des OGM, la Biodynamie a été inventée bien avant et pousse le bouchon beaucoup plus loin… Avec l’emploi de préparations reposant sur des principes ésotériques et la prise en considération des rythmes lunaires et planétaires dans les différentes étapes de travail.

En Biodynamie, on estime que le soleil est l’astre le plus important à toute vie, mais qu’il n’est pas le seul. Si l’on connait tous les rythmes visibles de la terre : lever et coucher du soleil, saisons, cycles de la lune… La Biodynamie tient compte d’autres cycles, notamment celui des planètes et des constellations. Tous ces éléments seraient nécessaires au développement de la vie sur terre et lui apporteraient leur propre influence, que l’on classe généralement en 4 éléments : l’élément “aqueux”, l’élément “chaleur”, l’élément “terre”, l’élément “air lumière”.

Maria Thun, une chercheuse pionnière en Biodynamie, a passé toute sa vie à faire des recherches sur l’influence des étoiles et des planètes sur les plantes. Elle a noté des expériences sur les actions de ces 4 éléments en fonction du calendrier des Semis, – ou calendrier lunaire -, et sur leur impact sur les feuilles, les fleurs, les racines et les fruits. Elle est arrivée à la conclusion que chacun des éléments stimule un organe précis des plantes et qu’il faut suivre le calendrier des Semis pour en optimiser les bienfaits.

 

Rythme sidéral Biodynamie

 

La Biodynamie, ça ne concerne que la viticulture ?

La Biodynamie peut s’appliquer à toutes les activités agricoles : la production de semences, l’élevage, l’apiculture, la viticulture, le jardinage… En gros, tout ce qui pousse et vit sur cette planète. Au cœur de cette méthode : le fonctionnement biologique des sols et des végétaux, qui sont à la base de toute culture. L’objectif : l’enrichissement des sols et l’amélioration de la qualité des produits.

 

Pour aller plus loin… Rencontre avec des viticulteurs ayant adopté cette méthode dans leur exploitation.

Direction les Côtes du Rhône, à la rencontre de la Famille Saurel du Domaine Montirius et Marie-Pierre et Eric Plumet du Domaine la Cabotte. Deux domaines reconnus pour la qualité exceptionnelle de leurs vins et pour leur engagement en Biodynamie. Deux domaines ayant adopté les mêmes méthodes mais dont l’approche est sensiblement différente : si pour les uns, la Biodynamie est devenue en quelque sorte une croyance, en laquelle ils ont foi et dont ils acceptent de ne pas s’expliquer tous les mécanismes, les seconds ont une approche beaucoup plus scientifique. Deux modes de présentation fondamentalement différents pour expliquer les mêmes phénomènes. De quoi donner des clés de compréhension à tous les lecteurs : les plus passionnés comme les plus rationnels, les adeptes de thèmes astraux et de phénomènes inexpliqués comme les scientifiques convaincus !

La famille Saurel au grand complet, Domaine Montirius © Montirius

La famille Saurel au grand complet : Eric, Marius, Justice, Christine et Manon © Montirius

 

Eric et Marie-Pierre Plumet © La Cabotte

Eric et Marie-Pierre Plumet © La Cabotte

 

 

 

Related Posts

About the Author:

Facebook comments:

Leave a comment

VIN POUR TOUTES

Tagcloud